Une logistique plus verte pour les batteries de l’ID.3 et l’ID.4

Le Groupe Volkswagen a mis en place un système de chargement et déchargement automatisé afin de verdir le transport des batteries destinées à ses modèles électriques ID.3 et ID.4.
1320
Système de chargement et de déchargement automatisé pour le transport des batteries destinées aux Volkswagen ID.3 et ID.4
Système de chargement et de déchargement automatisé pour le transport des batteries destinées aux Volkswagen ID.3 et ID.4

Afin de rendre la production de ses modèles électriques ID.3 et ID.4 neutre en carbone, le Groupe Volkswagen s’est penché sur le transport des batteries. Un nouveau système de chargement et déchargement automatisé a ainsi été mis en place. Les cellules de batteries produites par un fournisseur à Wroclaw (Pologne) sont envoyées en train à la gare de Harvesse (Allemagne). Elles y sont déchargées de manière automatique, puis parcourent le dernier kilomètre en camions électriques jusqu’à l’usine de Volkswagen Group Components de Brunswick où elles sont assemblées en batteries. Elles sont ensuite rechargées là encore automatiquement en cinq heures dans un nouveau train en direction de la gare de l’usine de Zwickau où sont assemblées l’ID.3 et l’ID.4.

Ce système automatisé doit entraîner une réduction d’environ 11 000 t d’émissions de CO2 par an, notamment grâce l’alimentation des trains en électricité d’origine renouvelable. De plus, les wagons utilisés ont un poids à vide de seulement 25 t et des conteneurs spéciaux ont été conçus pour optimiser le transport tant des cellules que des batteries assemblées. Cette solution s’inscrit dans la stratégie de durabilité « goTOzero » du groupe. « Depuis 2017, nous avons réussi à réduire de 60 % les émissions de CO2 de l’usine de Zwickau, soit plus de 100 000 t par an », se félicite Reinhard de Vries, membre du directoire de Volkswagen Sachsen en charge de la technologie et de la logistique.