Volkswagen Up ! : raz-de-marée annoncé

Comme de tradition, cette 64e édition du Salon automobile de Francfort (du 15 au 25 octobre 2011) fait étalage de la puissance de l’industrie automobile allemande. Il faut dire que la qualité des produits présentés, la diversité de l’offre et l’avance technologique outre-Rhin sont phénoménales. À commencer par la Volkswagen Up !, la BMW i3 électrique ou la Mercedes Classe B. Mais avec la crise qui menace l’Europe, l’atmosphère du salon n’est pas à l’euphorie.

380

C’est donc incontestablement la star du salon, cette petite Volkswagen Up !, avec ses 3,54 m de longueur, qui vient ravir la vedette à la troisième génération de Fiat Panda et au restylage de la Renault Twingo. Au-delà du style propre à chacune, il suffit de s’installer derrière le volant de la petite allemande (fabriquée en Slovaquie), pour entrer dans un univers jusqu’ici inconnu sur le segment A ou même B. La planche de bord est non seulement joyeuse et en phase avec une clientèle rajeunie mais, de plus, la qualité de présentation (plastiques, accostages, praticité, etc.) et le soin de fabrication laissent pantois devant le chemin parcouru depuis la Fox.

Tout comme on a pu dire et écrire que la Polo était une Golf en réduction, nous pouvons tout de suite affirmer que cette nouvelle Up ! est bien une Polo en réduction. Et l’autre petite « slovène » prend un coup de vieux, non seulement pour la qualité globale du produit, mais aussi pour la diversité de l’offre et l’adéquation étonnante par rapport aux attentes du marché.

C’est donc non seulement une Up ! 3 portes qui sera commercialisée en France en décembre prochain, mais aussi une future version 5 portes (début 2012) et une version « buggy » pour les amateurs de l’ancienne Cox des plages et une carrosserie découverte Azzura siglée Pininfarina qui rappellera les souvenirs de la Mini Moke.

Le marketing et l’ingénierie de Volkswagen donnent des leçons aux constructeurs généralistes et même au « premium ». Philippe Dehennin, le patron de BMW France, nous avouait que personne ne comprenait, chez BMW à Munich, comment VW parvenait à faire du « premium » au prix d’un généraliste… Et du côté de Volkswagen, Jacques Rivoal, patron pour l’Hexagone, nous annonçait clairement la couleur : 9 490 euros le ticket d’entrée et un cœur de gamme plus proche des 13 000 euros ! Enfin, hors Up ! électrique programmée pour 2012, le modèle le moins polluant débutera à 79 g, avec le nouveau 3 cylindres 1.0 l de 60 ch fonctionnant au gaz naturel ou à l’essence (97 g en BlueMotion et 105 g en standard) et la 1.0 l essence de 75 ch à 99 g en BlueMotion et 108 g en standard.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter