Volkswagen veut se réinventer

Le groupe allemand a dévoilé les grandes lignes de son programme pluriannuel « Together - Strategy 2025 ». Au programme : une électrification massive de ses gammes et un virage digital.

719
Volkswagen veut se réinventer

Près d’un an après l’affaire du « DieselGate », le groupe Volkswagen présentera, le 22 juin, à l’occasion de son assemblée générale, son plan pluriannuel. Celui-ci devrait permettre à l’entreprise allemande de devenir « plus efficace et d’optimiser son portefeuille d’activités afin de financer les investissements importants nécessaires pour se transformer après le scandale du Dieselgate », a annoncé Matthias Müller, président du directoire de VAG.

Dans les faits, ce programme de développement est axé autour de plusieurs volets dont l’un des principaux concerne l’électromobilité. Ainsi, VAG entend « lancer plus de 30 véhicules purement électriques (BEV) au cours des dix prochaines années » et estime que « ses propres ventes de BEV représenteront entre deux et trois millions d’unités en 2025, ce qui équivaut à environ 20 à 25 % du total des ventes unitaires attendues pour cette période. »

Les services de mobilité comme levier de croissance

Deuxième sujet clé de ce programme, « la mise en place de services de mobilité entre les marques ». Ainsi, une nouvelle division sera chargée de « développer et acquérir des offres adaptées aux besoins des clients – en investissant dans les services de VTC – c’est-à-dire les services de mobilité à la demande ». D’autres services « comme les taxis robots, le covoiturage et le transport à la demande » seront par la suite regroupés autour de ce noyau.

Le groupe fera également la part belle au digital mais aussi au véhicule autonome. Il envisage ainsi « de fournir de manière indépendante les ressources nécessaires pour répondre aux prochains défis de la conduite autonome et de l’intelligence artificielle ». Son objectif : « Accorder une licence d’exploitation au système d’auto-conduite concurrentiel (SDS) développé en interne d’ici la fin de la décennie ».

Pour financer ces mutations, dont les investissements devraient peser « plusieurs dizaines de milliards d’euros », le groupe allemand entend mener « d’importantes améliorations sur sa rentabilité et sur l’optimisation de son catalogue ». Concrètement, « le catalogue actuel avec ses quelque 340 variantes de modèles sera systématiquement orienté sur une croissance rentable, en tenant compte des besoins des clients et des spécificités régionales », a précisé VAG.

PARTAGER SUR