Publi-Communiqué

Volkswagen VU – Une année électrique

Malgré une année tourmentée, Volkswagen Véhicules Utilitaires gagne des parts de marché. Initiée avec l’e-Crafter, l’électrification se poursuit avec le Transporter ABTe-T6.1, alors qu’un Caddy 5 de dernière génération arrivera début 2021.

453
Volkswagen e-Crafter
Volkswagen e-Crafter

Au début de l’année 2020, Volkswagen Véhicules Utilitaires a accéléré sa propre transition énergétique. La division spécialisée du Groupe Volkswagen a ainsi vendu pas moins de 420 e-Crafter à Chronopost, la filiale du Groupe La Poste. À ce jour, il s’agit de la plus importante commande d’e-Crafter par une entreprise.

Dévoilé au salon des véhicules utilitaires d’Hanovre dès 2016, l’e-Crafter permet de construire une logistique urbaine sans émissions. Grâce à son absence d’émission polluante et de consommation de carburant, l’e-Crafter offre en effet aux entreprises de continuer à accéder aux centres-villes et d’échapper aux interdictions qui frappent de plus en plus de véhicules thermiques.

L’E-Crafter, un utilitaire 100% électrique

Équipé d’une batterie de 35,8 kWh et d’un moteur de 100 kW (136 ch), le grand fourgon zéro émission du Groupe Volkswagen dispose d’une autonomie de 115 km selon le cycle WLTP et peut récupérer 80 % de sa charge en seulement 45 minutes. Fin 2019, ses tarifs ont baissé de plus de 20 % mais tout en conservant ses équipements pléthoriques.


« L’e-Crafter est la première étape de l’engagement de Volkswagen VU dans
la stratégie initiée par le groupe de zéro émission à horizon 2050.
»
Konrad Wagner, Chef de département planification et opérations VN, Volkswagen Véhicules Utilitaires France

L’e-Crafter n’est pas un simple véhicule dérivé du célèbre fourgon de Volkswagen mais bel et bien un utilitaire conçu et développé dès le départ pour la motricité électrique. Ainsi, Volkswagen Véhicules Utilitaires a-t-il pu intégrer la batterie dans son soubassement pour préserver ses capacités de chargement. Avant de développer l’e-Crafter, Volkswagen Véhicules Utilitaires a analysé plus de 210 000 profils de conduite auprès de plus de 1 500 clients. Conclusion : la plupart des conducteurs parcourent entre 70 et 100 km par jour. Avec son rayon d’action de 115 km, le grand fourgon électrique du Groupe Volkswagen répond largement à la majorité des besoins.

Le Transporter ABTe-T6.1 à la manoeuvre

Toujours au chapitre de l’électrique, Volkswagen Véhicules Utilitaires s’apprête à dévoiler la version électrique de son Transporter. Renouvelé en fin d’année dernière, ce fourgon électrique élaboré sur base L2 dispose d’un compartiment de charge d’une longueur de 2 800 mm pour un empattement de 3 300 mm. En outre, dans sa dernière mouture, le Transporter hérite d’un large éventail d’équipements de sécurité : assistance au maintien de trajectoire, aide au stationnement avec direction automatique, protection latérale, assistant de sortie de stationnement, assistance à la conduite avec remorque.

La déclinaison électrique du Transporter a été développée avec ABT dont le département ABT e-Line se consacre à l’électrification de véhicules de série. Avec une charge utile de près de 1,1 t, ce Transporter ABTe-T6.1 s’équipe d’un moteur de 83 kW (113 ch). Avec ses 37,3 kWh de capacité, sa batterie assure 138 km d’autonomie à 90 km/h en WLTP.

Volkswagen Transporter ABTe-T6.1
Volkswagen Transporter ABTe-T6.1

Le Caddy 5 fait son entrée

Autre évènement en 2021, le Caddy 5 fera ses premiers tours de roue en début d’année dans une cinquième et toute nouvelle génération. Développée sur la même plate-forme que la récente Golf 8, la fourgonnette de Volkswagen s’imposera comme la référence de son segment en matière de contenu technologique, avec des aides à la conduite et une connectivité appelées à devenir les standards dans sa catégorie.

Caddy 5, e-Crafter et Transporter ABTe-T6.1, Volkswagen Véhicules Utilitaires fait la différence par sa capacité à intégrer des technologies de pointe dans des véhicules de série. Connectés et digitaux, équipés d’assistants à la conduite, les utilitaires de la marque introduisent les dernières innovations sur chacun des segments.

Selon les études menées par le constructeur auprès de ses clients, ses VUL se distinguent par leur qualité et leur fiabilité. Les acheteurs plébiscitent pareillement le confort de conduite et un comportement routier supérieur. L’impression de sécurité s’en trouve renforcée. Et l’histoire de la marque crée un sentiment d’appartenance et d’identification.

Volkswagen Caddy 5
Volkswagen Caddy 5

Une marque plébicitée

La diversité des versions dérivées provoque également l’adhésion des clients qui apprécient la capacité de Volkswagen Véhicules Utilitaires à répondre précisément à leurs besoins. Exemple de cette diversité, le T6.1 se présente dans ses différentes configurations en fourgon et, au-delà, dans des alternatives dédiées au transport de personnes (Caravelle et Multivan), dans des versions carrossées mais aussi dans sa déclinaison California, le mythique véhicule de loisir. Quelles que soient les motivations de l’acheteur, Volkswagen Véhicules Utilitaires a en catalogue la meilleure réponse possible en termes de praticité, de sécurité, de confort, d’empreinte environnementale et de coût.

Une part de marché en hausse

La crise sanitaire a marqué un arrêt brutal des ventes de véhicules utilitaires en France. De mars à mai, les immatriculations se sont repliées de 62 % par rapport à la même période de 2019. Mais le segment s’est fortement redressé entre juin et août. Ainsi, sur cette période, les volumes du Transporter ont crû de 10 % et ceux du Crafter, de 20 %.

Si les ventes d’utilitaires de l’ensemble des constructeurs ont plongé, la division VUL du Groupe Volkswagen gagne des parts de marché. Au premier et au deuxième trimestres, ses ventes ont reculé de respectivement 27,8 et 40,6 % avant de rebondir de 23,5 % en juillet et août. Au cumul et à fin août, les immatriculations de Volkswagen VUL ont diminué de 22,3 % quand le marché plongeait de 24,1 %.

Ces résultats sont particulièrement encourageants avec un Caddy en fin de vie et un Amarok temporairement suspendu. Le Transporter représente la moitié des volumes réalisés par la marque en France. Fermées pour lutter contre la covid-19, les usines où il est produit ont rouvert et montent en cadence pour raccourcir les délais de livraison.

Sur l’ensemble de 2020, Volkswagen Véhicules Utilitaires table sur une baisse de 15,8 % de ses volumes et prévoit une année 2021 stable.

PARTAGER SUR