Vols de véhicules : bien évaluer les coûts directs et indirects

Le vol de véhicules reste heureusement limité au sein des flottes et il concerne le plus souvent des typologies bien précises de modèles. Cependant, le vol d’un véhicule peut avoir des conséquences importantes, notamment en mettant à mal l’activité de l’entreprise qui doit en parallèle mener à bien de multiples démarches pour se faire rembourser.

- Magazine N°257-258
768
Vols de véhicules
© Dimitry

Pour les assureurs et les courtiers, le vol de véhicules est un risque dont la fréquence reste très faible : elle atteint moins de 0,5 % et pour certaines entreprises, ne dépasse pas les 0,01 %. « En revanche, dans les flottes, les véhicules sont neufs ou récents et embarquent de nombreux systèmes d’aide à la conduite, explique Étienne de Font-Réaulx, directeur du département automobiles du courtier Théorème. Si la fréquence du vol est faible, le coût est plus élevé. »

Le coût et la nature d’un vol demeurent également très variables d’une entreprise à une autre, d’un secteur d’activité à un autre et d’un type de véhicule à un autre. « Les...

PARTAGER SUR