Volta Trucks lance le Volta Zero en pré-production

Avec 6 000 commandes et des tests réussis, le Volta Zero passe en pré-production avec le démarrage de tests opérationnels en juin à Paris et le lancement des modèles 7,5 et 12 t.
2022
Volta Zero pré-production
Redessiné par Astheimer Design, le Volta Zero 16 t sera testé dans Paris en juin.

Partis d’une feuille blanche en 2019, le Volta Zero concrétise son existence en passant en pré-production. La mise en production de ce véhicule de distribution urbaine est prévue pour 2023 avec 6 000 commandes.

Trois Volta Zero en production en 2024

Dessiné par Astheimer Design sur la base d’un châssis TGL de MAN, le Volta Zero sera construit sur la chaîne de montage de ces châssis dans l’usine autrichienne de Steyr. En 2024, l’usine prendra aussi en charge la production des deux nouveaux modèles 7,5 t et 12 t. En version 16 t, ce Volta Zero pèse 8 200 kg avec ses batteries Proterra. Il dispose d’une autonomie électrique de 150 à 200 km à 80 km/h, selon l’énergie cinétique récupérée. Sa cabine et sa carrosserie sont en matières plastiques recyclées.

Volta Trucks présente déjà ses Volta Zéro 7,5 t et 12 t produits à partir de 2024.

Un camion pour tous

Selon le constructeur, le Volta Zero 16 t a réussi ses tests au froid et à la chaleur, tant au niveau des batteries et de la cabine que des matériaux plastiques. Pour la manutention du fret, ce camion devrait s’équiper d’un hayon élévateur Dhollandia. Mais aussi d’un groupe frigorifique Carrier pour la version frigorifique qu’élabore Le Capitaine, filiale de Petit Forestier. Et le carrossier étudie l’ajout d’une porte latérale aux modèles multi-températures. Avec sa cabine basse, son design original, sa conduite centrale et ses vidéo-caméras de surveillance, le Volta Zero veut attirer les jeunes conducteurs urbains, et plus particulièrement les conductrices. Objectif : aider les transporteurs à résoudre la pénurie de conducteurs.

Conçu pour attirer les jeunes et les femmes, le Volta Zero se veut le camion urbain le plus sûr.

Premiers tests opérationnels à Paris

Volta Trucks a levé en février 230 millions d’euros auprès de ses investisseurs. Il a ainsi produit 25 véhicules qu’il livrera en juin à Clipper Logistics pour l’Ultra Low Emission Zone de Londres. Mais surtout à ses gros clients parisiens DB Schenker et Urby (filiale de La Poste) pour les premiers essais en conditions réelles. « Paris et la France sont notre marché le plus important », assure Carl-Magnus Norden, fondateur-dirigeant de Volta Trucks. C’est pourquoi Volta Trucks a ouvert le 4 avril son premier centre d’opérations clients « Truck as a Service » à Bonneuil-sur-Marne (94).

D’une superficie de 2 100 m2, le Truck Center de Bonneuil-sur-Marne traitera 600 camions par an.

Le constructeur a aussi engagé Helder Ribeiro en tant que vice-président Europe Customer Success & TaaS Operations. « J’ai en charge la commercialisation du Volta Zero. L’offre clé en-main inclut la commande, la livraison, l’entretien, le système de recharge électrique, en collaboration avec Enedis et Siemens, et l’usage des véhicules au kilomètre parcouru », déclare ce dernier. Volta Trucks veut vendre 14 000 Volta Zero en 2024 et 27 000 en 2025.

PARTAGER SUR