1 470 Volta Zero pour DB Schenker

Pendant une semaine, DB Schenker a testé le prototype Design Verification du Volta Zero sur route et dans Paris. DB Schenker a ensuite confirmé la commande de 1 470 Volta Zero.
1598
Volta Zero DB Schenker
Les conducteurs de DB Schenker ont pris plaisir à piloter le Volta Zero dans Paris.

C’est à des conducteurs de Fuso eCanter et de Renault Trucks D Z.E. que Tariel Chamerois, directeur RSE et développement durable de DB Schenker France, a confié pour une semaine un Volta Zero lesté de fret. Durant une semaine, ils ont roulé dans l’entreprise, sur les routes du port de Gennevilliers (92) et dans Paris, simulant toutes les opérations dans les conditions de leur travail quotidien. Leur compte rendu s’est montré convaincant.

Le Volta Zero s’est inséré sans difficulté dans la circulation parisienne.

Une cabine valorisante et attractive

« Les conducteurs-livreurs ont rapporté le bon fonctionnement des portes latérales du conducteur et de la marchandise, ainsi que de la porte arrière du fourgon et du hayon élévateur, énumère Tariel Chamerois. Ils ont été satisfaits par l’ergonomie de la cabine surbaissée et par sa sécurité, avec son pare-brise à 280 ° et ses caméras à vision latérale, arrière et à 360 °. Ainsi, ils ont remarqué que cette cabine était valorisante pour leur métier. J’en ai déduit qu’elle exercerait une forte attraction sur les candidats à l’embauche. Le seul défaut qu’ils lui ont trouvé est l’absence de fenêtre sur la porte gauche, ce qui oblige à ouvrir la porte pour transmettre les documents aux guichets. »

DB Schenker France a testé le Volta Zero de 16 t, mais prendra aussi des Volta 12 t.

DB Schenker a passé commande pour 1 470 Volta Zero

« Les conducteurs ont trouvé la conduite centrale du Volta Zero aisée en hypercentre, poursuit Tariel Chamerois. Sur autoroute, elle est plus déstabilisante et il faut s’adapter. Sur route, il faut doubler en gardant ses distances pour contrôler la voie montante. En outre, le Volta Zero a montré une autonomie dépassant les 150 km. Et, grâce à l’efficacité de la récupération de l’énergie cinétique au freinage et à la décélération, il n’est jamais revenu au terminal sans réserve d’électricité. Nos prochains tests de livraisons de fret réel avec trois Volta Zero de série établiront sa véritable autonomie. »

En attendant, Tariel Chamerois a validé la commande de 1 470 Volta Zero par DB Schenker. « La France en recevra la plus grande part avec une première livraison de 12 Volta Zero en février 2023, puis des arrivages réguliers à partir de l’été, explique-t-il. Nous associerons le Volta Zero à nos espaces logistiques urbains et à notre cyclo-logistique pour développer une mobilité hyper-douce. »

Électricité verte et recharge rapide

Ainsi, DB Schenker maintient son cap écologique. « Nous pensons que l’économie européenne fléchira en 2023, justifie le directeur. En maintenant notre achat, nous éviterons la surenchère sur les produits finis et les camions ». DB Schenker revoit aussi ses installations de recharge. « Nous possédions vingt bornes de 20 à 50 kWh, détaille Tariel Chamerois. Et nous négocions avec Enedis pour équiper vingt bâtiments de bornes de 50 à 75 kWh et de 150 à 500 kWh. Nous avons signé avec Enedis un contrat national d’achat d’électricité garantie verte à 100 %. Nous installons aussi des panneaux photovoltaïques sur six de nos plus grands sites logistiques. Et nous équiperons douze sites d’ombrières photovoltaïques pour gagner en autonomie énergétique. »

DB Schenker a déjà renégocié son contrat national d’électricité verte et équipera 21 bâtiments de bornes de recharge allant de 50 à 500 kWh.
PARTAGER SUR