Volvo veut protéger les conducteurs malgré eux

Alors qu’il vise le zéro accident, Volvo a présenté de futurs équipements de série destinés à pallier les mauvais comportements des conducteurs, dont la distraction et l’alcool au volant, mais aussi les excès de vitesse.

1429
Volvo caméras embarquées

Volvo a tout d’abord décidé d’installer des caméras embarquées à bord de sa future génération de modèles, basés sur la plate-forme évolutive SPA2, et ce dès le début des années 2020. Ces caméras permettront au véhicule d’analyser le comportement du conducteur et de détecter un état de distraction ou d’ébriété, susceptible de provoquer un accident grave ou mortel.

Des caméras pour détecter les conducteurs ivres ou distraits

« Ces comportements peuvent prendre plusieurs formes : absence totale d’intervention sur le volant pendant des périodes prolongées, conducteur fermant les yeux ou détournant son regard de la route pendant trop longtemps, changements de voie intempestifs, ou temps de réaction trop longs », précise Volvo.

Et si le conducteur ne réagit pas aux signaux d’avertissement, le véhicule pourra décider d’intervenir en prenant la main sur la conduite. « Cette intervention pourrait consister à limiter la vitesse de la voiture, à alerter le service d’assistance Volvo on Call et, en dernier recours, à faire ralentir et stationner la voiture en toute sécurité », indique Volvo. Le nombre exact de caméras et leur emplacement dans l’habitacle ne sont pas encore connus.

Une vitesse limitée

Volvo a aussi annoncé récemment que toutes ses nouveaux modèles seraient limités à 180 km/h à compter de 2021. En parallèle, ils s’équiperont en série du système Care Key, une clé permettant au propriétaire de fixer une limitation de vitesse personnalisée pour lui-même ou pour ses proches avant de leur confier son véhicule.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Ces systèmes, visant à protéger le conducteur « malgré lui », posent question. Le constructeur souhaite d’ailleurs « engager un dialogue concernant le droit, voire l’obligation, pour les constructeurs automobiles d’installer des technologies modifiant le comportement des conducteurs. »