Volvo et Uber présentent leur véhicule de série autonome

Le constructeur suédois Volvo Cars et le service de VTC Uber ont dévoilé un véhicule autonome de série, en vue du déploiement d’une flotte de de taxis sans conducteurs.

1091
Volvo et Uber présentent un véhicule autonome de série
Source : Volvo Cars

Depuis 2016, dans le cadre d’un accord d’ingénierie, Volvo et Uber ont conjointement développé plusieurs prototypes de véhicules autonomes. Ils viennent de présenter leur premier véhicule de série basé sur le SUV Volvo XC90 et équipé du système de conduite autonome d’Uber.

À lire également : Uber et Volvo testent l’autonomie

Pour garantir un fonctionnement en toute sécurité, des systèmes de secours ont été intégré au véhicule pour les fonctions de direction et de freinage mais aussi pour l’alimentation électrique via une batterie. « En cas de défaillance – pour quelque raison que ce soit – des systèmes primaires, les systèmes de secours sont conçus pour stopper immédiatement le véhicule », affirme Volvo.

Une future livraison de 10 000 véhicules

Ce véhicule est une première étape pour la réalisation d’un accord commercial – également signé en 2016 par les partenaires – qui prévoit la livraison d’une dizaine de milliers de véhicules conçus pour la conduite autonome entre 2019 et 2021. « D’ici le milieu de la prochaine décennie, un tiers des voitures que nous vendrons devraient être entièrement autonomes, a commenté Håkan Samuelsson, président-directeur général de Volvo Cars. Notre accord avec Uber met en lumière notre volonté de devenir le fournisseur privilégié des plus grandes entreprises de VTC du monde. »

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Le constructeur « compte s’appuyer sur un concept de véhicule de base similaire pour le lancement de ses futures voitures autonomes au début des années 2020 ». Les technologies développées dans le cadre du partenariat avec Uber devraient ainsi équiper la nouvelle génération de modèles basés sur la plate-forme SPA2. Ces derniers « intégreront des fonctionnalités ouvrant la voie à la conduite autonome non supervisée dans des zones clairement définies, comme les autoroutes et les ceintures périphériques », précise Volvo.