Volvo Group et Renault Trucks réduisent leurs effectifs

Affecté par la baisse de ses ventes en 2019 et par la pandémie de covid-19, le groupe Volvo compte financer ses recherches dans l’hydrogène en supprimant 4 100 postes. Renault Trucks en supprimera 463.

672
Volvo Group Renault Trucks effectifs

Pour relancer son activité, le groupe Volvo taille dans ses effectifs. Plutôt que de relancer la production de ses véhicules thermiques, affectée par la baisse des ventes au second semestre 2019 et par la pandémie de covid-19, le constructeur suédois supprimera 4 100 postes de cadres et d’administratifs dédiés à ses anciennes activités pour se concentrer sur les véhicules à énergie alternative et particulièrement sur la technologie à hydrogène développée en joint-venture avec Mercedes Benz. Les contrats temporaires et les postes de consultants ont été arrêtés et les suppressions d’emplois salariés s’effectueront selon les législations en vigueur dans chaque pays, assure le constructeur.

En France, Renault Trucks lui emboîtera le pas en supprimant 463 postes d’employés et de cadres. La filiale française compte cependant « réduire le nombre de suppressions de postes par la ré-internalisation de certaines activités et par un transfert des compétences en interne et un plan de développement de nouvelles compétences afin de nous préparer aux nouveaux défis de notre industrie. »

Notre précédente brève sur Volvo Trucks

PARTAGER SUR