Volvo met les professionnels dans sa ligne de mire

Après une année 2015 record avec plus d’un demi-million de voitures vendues dans le monde, Volvo veut poursuivre sur sa lancée et met l’accent sur les entreprises.

575
Volvo met les professionnels dans sa ligne de mire

Lors d’une récente conférence de presse organisée à Paris, Yves Pasquier-Desvignes, le patron de Volvo France, était sur un petit nuage. Les immatriculations pour 2015, avec près de 14 000 ventes, ont progressé de 11,4 % par rapport à 2014 dans un marché à + 6,8 % (VP). Et le carnet de commandes fait mieux avec 14 796 unités, soit une croissance de 14,4 %. De quoi donner du baume au cœur au constructeur suédois et à son réseau qui voit sa rentabilité repasser à 1,7 % l’année dernière contre 1,5 % en 2014 et 1,1 % en 2013.

Ces chiffres positifs reposent sur un renversement de tendance lié pour une part à un marché mieux orienté, mais surtout sur la dynamique insufflée au réseau depuis près de deux ans. Il faut dire que l’ancien patron d’Opel France a su identifier les faiblesses de Volvo dans l’Hexagone : « Une faiblesse sur les ventes à particuliers (26 % du volume) que nous allons rééquilibrer par rapport aux loueurs (28 %) et aux ventes sociétés (14 %). » Ces ventes à particuliers s’affichent en effet à – 1% alors que les flottes sont en hausse de 15 % et les ventes LLD et loueurs à + 24 %.

Volvo Entreprise sur les rails

Du côté du commerce justement, le réseau comprend aujourd’hui 105 points de vente et 48 partenaires. Mais il manque encore des implantations dans une dizaine de villes et il reste une trentaine de vendeurs de haut niveau à recruter.

Autre axe de consolidation, « le lancement de Volvo Entreprise sur 19 concessions déjà identifiées, avec des vendeurs 100 % dédiés ayant suivi un coaching et une formation spécifiques », ajoute Yves Pasquier-Desvignes. L’objectif est d’augmenter les ventes aux professions libérales, aux PME et aux particuliers à travers le partenariat de Volvo Car Finance avec BNP Personal Finance (Cetelem en marque blanche) sur les 25 villes à couvrir contre six aujourd’hui.

Pour 2016, le moral est au beau fixe chez Volvo France avec des prises de commandes en hausse de 7 %, soit 16 000 unités dont un tiers du vénérable XC60 (8 ans d’âge), un autre tiers en V40/V40 CC, puis 13 % en V60 et 14 % en XC90. Cette année verra aussi la commercialisation en septembre de la grande berline S90 et de son break V90, révélé dans quelques semaines au salon de Genève. La gamme sera entièrement renouvelée d’ici 2020, année où le XC90 sera le plus « ancien » dans la gamme. Et Yves Pasquier-Desvignes d’avancer sans hésiter qu’à cette date, Volvo devrait détenir en France 1 % du marché contre 0,72 % en 2015 et pas moins de 10 % du premium, soit 20 000 immatriculations à forte marge.

PARTAGER SUR