Volvo expérimente la recharge sans fil sur une flotte de taxis

Volvo Cars va tester une technologie de recharge sans fil sur une flotte de taxis électriques à Göteborg, en Suède. Une solution potentielle pour ses futures voitures électriques ?
2865
Volvo recharge sans fil

Volvo teste une technologie de recharge sans fil. L’expérience va durer trois ans et ne concernera qu’une petite flotte de Volvo XC40 Recharge 100 % électrique. En l’occurrence des taxis suédois de la compagnie Cabonline circulant à Göteborg. Ces véhicules seront rechargés non pas par des bornes filaires traditionnelles, mais par une technologie sans fil développée par la société Momentum Dynamics. Une solution prometteuse, puisqu’il suffit de garer son véhicule sur un emplacement spécifique en voirie pour lancer automatiquement le processus de recharge. Pas besoin de sortir du véhicule ou de connecter un câble.

Volvo XC40 : une recharge sans fil et rapide

Grâce à ce mode de recharge sans fil, l’électricité se transmet directement par induction de la plaque de recharge intégrée au sol à la batterie du véhicule. Seule contrainte, il faut bien positionner la voiture sur l’emplacement prévu. Le système utilise la caméra 360 ° de Volvo. Selon le constructeur, la puissance de charge sans fil de ces XC40 Recharge sera supérieure à 40 kW. De quoi recharger quatre fois plus rapidement qu’avec une borne de 11 kW. Et presque aussi vite qu’avec un chargeur de 50 kW. Ce mode de recharge rapide permettra une exploitation intensive de la flotte, avec des véhicules roulant douze heures par jour et parcourant jusqu’à 100 000 km par an.

volvo recharge sans fil

Volvo : la recharge sans fil, alternative aux bornes filaires

Opérée par Volvo Cars avec ses partenaires, cette flotte expérimentale s’inscrit dans le cadre du programme Gothenburg Green City Zone. Un programme qui vise à utiliser certains secteurs de la ville comme banc d’essai pour la mobilité durable. « L’initiative nous permet d’expérimenter en conditions réelles de nouvelles technologies prometteuses et de les évaluer au fil du temps en vue d’un éventuel déploiement à l’avenir », a déclaré Mats Moberg, responsable du département recherche et développement chez Volvo Cars.