Publi-Communiqué

Sécurité Volvo – Innover pour la sécurité de tous

Profondément ancrée dans les valeurs humanistes de Volvo, la sécurité routière a toujours constitué la priorité du constructeur : une expertise de la recherche et de l’innovation au profit du plus grand nombre depuis 1927.

1024
Volvo_Cars

Les deux fondateurs de Volvo, Assar Gabrielsson et Gustaf Larson, l’affirmaient déjà en 1927 : « Les voitures sont conduites par des femmes et des hommes. Le principe directeur de tout ce que nous faisons chez Volvo est – et doit rester – la sécurité. » Aujourd’hui encore, Volvo a pour ambition : « plus aucun mort ni blessé grave à bord d’une nouvelle Volvo en 2020 ».

De l’invention de la ceinture de sécurité à trois points d’ancrage en 1959 au système de protection contre les chocs latéraux (SIPS) en 1991, Volvo Cars a toujours innové pour la sécurité. Et ces innovations sont devenues des standards de l’automobile, qui ont sauvé des millions de vies.

Une contribution unique

Cette démarche prend aussi en compte le traitement des inégalités entre les sexes. Les femmes sont ainsi plus exposées à certaines blessures lors d’un accident de voiture, notamment avec le coup du lapin, en raison d’une différence anatomique liées à la musculature du cou. Le constructeur a développé en 1998 son système de protection anticoup du lapin (WHIPS) qui équipe depuis tous les sièges et appuie-tête de ses modèles.

Plus récemment, les chercheurs de Volvo Cars ont mis en lumière le problème des blessures à la colonne vertébrale au niveau des lombaires. Ces travaux ont amené à développer des sièges absorbeurs d’énergie dont les caractéristiques dépassent les exigences imposées par les normes. Cette technologie, lancée sur le XC90, est maintenant présente dans toutes les voitures basées sur l’architecture SPA.

Dans ce domaine de la sécurité routière, l’approche de Volvo reste unique et son expertise mondialement reconnue. La marque ne développe pas de technologies à l’aveugle dans le seul but de respecter des normes de sécurité et de réussir des tests : elle se base avant tout sur ses propres recherches issues d’expériences réelles. Depuis 1970, une équipe dédiée à l’accidentologie recueille et étudie d’immenses volumes de données sur les accidents de la route. De quoi tirer de riches enseignements sur les causes et les conséquences de ces drames, comme cela a été le cas avec la protection WHIPS évoquée précédemment.

Au total, 43 000 accidents impliquant plus de 72 000 conducteurs et passagers dans le monde ont été analysés depuis 1970. Autant de cas de figure qui permettent aux ingénieurs sécurité de Volvo Cars de développer des équipements et technologies réellement utiles pour améliorer la performance sécuritaire des véhicules. L’objectif : faire en sorte que chaque modèle Volvo soit plus sûr que la génération précédente. Or, ces dix dernières années, le nombre des blessures graves subies par des occupants de véhicules Volvo a baissé de moitié.

Nos voitures sont développées dans le but
de protéger toutes les personnes, indépendamment de
leur sexe, de leur taille, de leur silhouette ou de leur poids.
Notre raisonnement va au-delà de la personne moyenne
représentée par les mannequins des crash-tests.
Lotta Jakobsson, professeure et spécialiste technique, centre de sécurité de Volvo Cars

 

Partager les connaissances

Pour aider l’industrie et tous les acteurs de l’automobile à réduire la sinistralité et sauver des vies, Volvo a décidé de partager l’ensemble des données acquises durant plus de quarante ans de recherches dans une bibliothèque numérique centrale baptisée E.V.A. (pour Equal Vehicule for All). Un véritable trésor de connaissances accessible à tous, pour servir une cause commune : la sécurité routière. Cette démarche inédite d’ouverture illustre bien la philosophie du constructeur suédois, avant tout soucieux de l’intérêt général et du progrès sociétal.E.V.A

Des aides à la conduite intelligentes

Volvo propose également le meilleur des aides à la conduite (ADAS) dans ses modèles actuels, à l’image du système d’anticipation de collision intelligent City Safety qui détecte les piétons, les cyclistes et les grands animaux, ou encore du système de protection anti-sortie de route en série sur tous les modèles de la gamme. Ces dispositifs peuvent être complétés par le système IntelliSafe Assist qui comprend le régulateur adaptatif de la vitesse et des distances, l’assistance à la conduite intelligente et l’alerte de distances de sécurité en série sur la gamme 90 et en option sur les autres modèles.

À cela peuvent s’ajouter les fonctionnalités du bouquet IntelliSafe Surround, avec la surveillance des angles morts, l’assistance au changement de file, les alertes trafic et collision en marche arrière, etc. De quoi renforcer la sécurité au quotidien, tout en améliorant le confort. Sur la future plateforme SPA2 qui sera introduite au début des années 2020, Volvo installera des caméras embarquées et des capteurs pour analyser le comportement du conducteur. Si celui-ci se montre trop distrait, en état d’ébriété, ou s’il ne réagit pas aux avertissements, le véhicule pourra intervenir de manière autonome – s’arrêter ou se ranger sur le bas-côté – pour éviter tout risque d’accident. À suivre…

LA SÉCURITÉ EN MODE CONNECTÉE

Dès qu’une Volvo équipée de la technologie « Sécurité Connectée » allume ses feux de détresse, la fonction de signalement des dangers (Hazard Light Alert) envoie une alerte à toutes les Volvo à proximité et connectées au Cloud. Pareillement, la fonction de signalement des routes glissantes (Slippery Road Alert) sensibilise le conducteur à l’état de la route sur son trajet grâce à la collecte de données anonymes en provenance de voitures qui l’ont précédé. Ces deux fonctions équipent tous les modèles de la marque en Europe depuis mai 2019, et il est possible de mettre à jour des modèles antérieurs. « Le partage de données de sécurité en temps réel évite les accidents, explique Malin Ekholm, responsable du centre de sécurité de Volvo Cars. Les propriétaires de Volvo aident à rendre les routes plus sûres pour les autres conducteurs, tout en bénéficiant d’alertes pour anticiper les éventuels dangers sur leur itinéraire. » Volvo Cars va encore plus loin en s’associant au projet pilote European Data Task Force. Ce projet consiste à partager ces données en temps réel avec d’autres constructeurs automobiles, des prestataires de service et des gouvernements nationaux. « Plus il y aura de véhicules partageant des données de sécurité en temps réel, plus nos routes seront sûres. Nous espérons multiplier les collaborations avec des partenaires engagés eux aussi en faveur de la sécurité », conclut Malin Ekholm.