Essai flash – Volvo V60 Cross Country : l’alternative aux SUV

Le grand break surélevé aux allures de baroudeur est une tradition qui perdure chez Volvo depuis une vingtaine d’années : ce V60 Cross Country en fournit à nouveau la preuve.
- Magazine N°269
1685
Volvo V60 Cross Country P
Volvo V60 Cross Country Pro B4 (diesel) AWD

S’il a réintégré le catalogue de Volvo France, c’est parce qu’il affiche toujours des qualités absentes de la gamme des SUV du même métal. À commencer par un agrément de conduite plus sympathique – il vire à plat et avec une grande agilité – malgré sa garde au sol rehaussée de 6 cm par rapport au V60 break « classique ». Dommage que Volvo impose des roues de 18 pouces qui dégradent un peu l’amortissement, trop sec parfois. Mais c’est pour la bonne cause puisque le châssis reste imperturbable, bien plus réactif et précis que lorsqu’il sert de plate-forme à son cousin XC60. Dans cette livrée, ce V60 Cross Country adopte obligatoirement la transmission intégrale AWD et la boîte automatique Geartronic parfaitement étagée et douce dans les passages de ses huit rapports.

Une seule motorisation pour la France avec le 2.0 turbo-diesel PHEV de 48 V en 197 ch et avec un bon couple de 420 Nm, tout à fait à l’aise bien qu’il claque un peu trop au ralenti et en accélération. Mais il a pour lui une consommation maîtrisée de 7,2 l/100 km selon nos mesures sur tous les parcours, y compris en ville – excellent pour ce grand break de 1 924 kg. Le tout dans une ambiance intérieure haut de gamme, non ostentatoire et toujours très « cocooning ».