• Mots clés connexes
  • SUV

Volvo XC40 D4 AWD : le chaud et le froid

SUV stratégique pour le suédois Volvo, car il sera le modèle le plus vendu de la gamme, ce XC40 séduit. Mais quelques détails de finition sont à revoir.

- Magazine N°237
5098
Volvo XC40

Volvo n’a pas raté la marche en renouvelant sa plate-forme compacte CMA (Common Modular Architecture) qui servira aussi de base aux futures « petits » V40 et, pourquoi pas, XC30, sans oublier les versions 100 % électriques annoncées pour 2020. Tous ces véhicules sont ou seront fabriqués à l’usine de Gand, en Belgique, dévolue à ce segment.

Comme pour l’ancienne V40, le style et la présentation sont bien Volvo : au premier regard, l’environnement visuel et tactile, ainsi que le design proviennent des plus grands XC60 ou XC90, avec cette tablette verticale inégalée. Mais quand les yeux et le bout des doigts descendent vers la boîte à gants ou les contre-portes, la qualité des plastiques ou des revêtements de tissu n’est pas au rendez-vous. La justification des prix plus serrés ne tient pas car les concurrents du premium, Audi Q3, BMW X1, Mercedes GLA ou même DS 7 Crossback (voir notre essai) ou Mini Countryman, font bien mieux. Heureusement, c’est le seul point qui pourrait fâcher certains conducteurs. Mais sans les dissuader de rouler dans ce très confortable et accueillant XC40 qui se pose réellement en alternative aux trop sérieux modèles allemands équivalents.

Volvo XC40

Puissant mais lourd

La version que nous avons pu essayer, la seule commercialisée jusqu’en avril, s’équipe du « gros » 2.0 turbodiesel de 190 ch et obligatoirement de la transmission intégrale et de la boîte automatique. Tout cela grève le poids à vide, à plus de 1,7 t, et les émissions de CO2 affichent 131 g, pour une consommation autour de 9 l/100 km lors de notre essai. En revanche, on appréciera la très bonne cavalerie disponible et ses excellentes performances. Le tout en sécurité avec les quatre roues motrices. Revers de la médaille, le châssis étant réglé pour le confort des passagers, ce XC40 a plutôt tendance à trop amplifier les mouvements de caisse avec une prise de roulis assez marquée. Volvo nous assure que le châssis Four C plus ferme et la suspension pilotée seront rapidement proposés et résoudront ces faiblesses qui nuisent au confort dynamique et à l’agrément de conduite.

Les qualités intrinsèques de ce SUV compact, mais aussi les quelques faiblesses de ce XC40 D4 AWD de 190 ch, militent pour faire preuve de patience. En effet, dès avril, une version bien plus adaptée à un usage professionnel et avec une fiscalité idoine sera commercialisée, dotée du 2.0 l turbodiesel D3 de 150 ch en deux roues motrices (traction) et boîte manuelle (ou auto en option). Poids et prix attendus en forte baisse !

Volvo XC40

Volvo XC40 D4 AWD Momentum

Moteur (cm3) 1 969
Puissance/couple (ch/Nm) 190/400
Boîte de vitesses/transmission BVA Geartronic 8/4×4
Conso. mixte (l/100 km) 5,0
Émissions de CO2 (g/km) 131
Vitesse maxi (km/h) 210
0 à 100 km/h (s) 7,9
Poids à vide (kg) 1 733
Charge utile (kg) 567
Coffre (l) 460 à 1 336
L x l x h (mm) 4 425 × 1 863 × 1 652
Prix (€ TTC) 45 100

 

Valeurs futures

Volvo XC40 D4 AWD AdBlue 190 ch Geartronic 8 Momentum

Énergie Diesel
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 1 969
CO2 (g/km) 131
Ch din 190
Prix neuf TTC (€) 45 100
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 21 932
Valeur reprise 48,6 %
Valeur vente TTC (€) 25 562
Valeur vente 56,7 %

Source : Forecast Autovista, mars 2018.

Notre avis

PLUS
Confort dynamique en conduite tranquille • Style et présentation rajeunis • 2.0 l turbodiesel 190 ch performant


MOINS
Qualité moyenne des plastiques • Poids à vide important (en 4×4 et D4 190 ch) • Consommation réelle et prix élevés

PARTAGER SUR