• Mots clés connexes
  • SUV

Volvo XC40 : cliver sans effrayer

Le Volvo XC40, le nouveau SUV compact du suédois, n’est pas totalement et simplement une déclinaison des XC90 et XC60. Il doit innover et cliver pour séduire une clientèle plus jeune.

8219

En dévoilant son Volvo XC40 à Milan ce jeudi lors de la Fashion Week, le constructeur affiche clairement sa volonté de modifier la perception de la marque par sa clientèle. Objectif : viser une population plus jeune et plus connectée. Et avec ce XC40 (4,42 m de longueur), la stratégie consiste à décliner vers le bas un design qui a réussi sur les plus grands et bourgeois XC90 (4,95 m) et XC60 (4,69 m). Tout en y apportant cette fraîcheur et ce dynamisme propres à la jeunesse, prête à toutes les audaces… mais pas trop !

Volvo XC40

Volvo XC40 : dynamisme et rajeunissement

On reste donc dans les canons du design scandinave pour toute la partie avant de ce SUV. De même sur les côtés jusqu’au montant arrière où justement, le pavillon de toit se raccorde à la portière dans un assemblage peu évident à réaliser. Surtout avec des feux aussi longs sur le côté et une vitre de custode qui remonte autant.

Les lignes anguleuses horizontales de l’épaulement des passages de roue rejoignent le toit et sont censés évoquer dynamisme et rajeunissement du style. C’est du moins ce que nous confiait Robin Page, le patron du design extérieur. Un style qui évolue donc déjà par rapport aux deux grands frères de la gamme XC. Ces derniers sont conçus sur une autre plate-forme, plus grande que cette CMA (Compact Modular Architecture) qui servira aussi à la V40 fabriquée également dans l’usine belge de Gand.

Pour le reste, à l’intérieur, les fidèles de Volvo ne seront pas déçus. On retrouve bien une planche de bord, une sellerie, des contreportes et un habillage de l’habitacle du XC60 en réduction. On notera juste, par endroits, l’emploi de plastiques moins valorisants, plus brillants ou même non moussés pour la boîte à gants. Rien de grave lorsque l’on regarde la liste des prix avec un accès à la gamme Business à 35 070 euros TTC avec le nouveau 3-cylindres essence 1.5 l de 150 ch (T3 disponible en mars 2018). Une motorisation à regarder de plus près par rapport au diesel équivalent.

Volvo XC40 : à partir de 35 070 euros en Business

Au lancement, c’est par le haut que Volvo fera accéder à la gamme en novembre prochain avec le 2.0 D4 de 190 ch bien connu et proposé uniquement en boîte auto Geartronic et transmission intégrale (46 270 euros en Business, 5,0 l/100 km, 131 g). Il est complété, en essence, par le T5 de 250 ch (45 950 euros en Momentum, 164 g). Dès 2018, le D3 et le D2 suivront au catalogue, ainsi qu’une version « mild hybrid », avant une version électrique en 2019.

Et pour mieux positionner son nouveau XC40 vers une population plus jeune et plus habituée à régler mensuellement des forfaits pour ses smartphones ou ses déplacements, Volvo lance une LLD sur 24 mois tout compris, Care by Volvo, disponible via une application mobile. Incluse dans le programme plus large Sensus, cette LLD est complétée par une application d’autopartage avec les proches et la famille, une conciergerie, etc.

Le dernier dossier sur les SUV

Volvo XC40

PARTAGER SUR