VP : l’entretien revient à environ 450 euros par an sur 10 ans

Le comparateur de garages Vroomly a évalué le coût de l’entretien des 10 véhicules particuliers les plus vendus en France en 2017 sur une période de 10 ans. Bilan : des dépenses comprises entre 422 et 540 euros par an.

1295
Vroomly barometre entretien 10 modeles les plus vendus en 2017
(c) Vroomly

Pour établir ce comparatif, Vroomly s’est basé sur les données du CCFA : les 10 modèles retenus ont représenté 711 000 ventes de VP en 2017, sur un total de 2 millions. Si bien que seuls les constructeurs français sont représentés. Les dépenses d’entretien ont été évaluées sur la base des données fournies par les 700 garagistes référencés sur Vroomly et par les utilisateurs du site. Au final, le comparateur a estimé que l’entretien annuel de ces 10 modèles coûte entre 422 et 540 euros.

Des coûts estimés pour un moteur essence et 12 000 km par an

Attention, l’étude est limitée : le coût d’entretien n’est donné que pour un profil d’« acheteur-type », c’est-à-dire pour un véhicule essence avec une motorisation et des finitions de milieu de gamme, roulant 12 000 km par an. En outre, Vroomly a conjecturé que le véhicule en question bénéficiait d’un entretien régulier en garage.

Le comparateur note toutefois qu’« une voiture moins chère à l’achat n’est pas forcément moins chère à entretenir ». Le SUV compact Captur de Renault reviendrait ainsi plus cher à l’achat mais moins cher à l’entretien qu’une citadine polyvalente de type Clio IV, Sandero II ou 208.

Inversement, bien que 39 % moins chère à l’achat que la Clio IV, la Sandero II n’est pas plus économe à l’entretien, car le prix des pièces détachées et de la main-d’œuvre française sont similaires pour les deux modèles.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Un surcoût pour les véhicules équipés d’une courroie de distribution

Vroomly pointe également le coût avantageux des pièces détachées pour ces modèles très vendus. Si bien que les différences entre les modèles sont principalement dues aux choix des constructeurs : certains modèles sont équipés d’une courroie de distribution qui, selon le profil retenu, doit être changée au bout de 8 ans, tandis que d’autres disposent d’une chaîne de distribution, plus robuste.

Lors d’une précédente étude, Vroomly avait également déterminé que les coûts d‘entretien varient selon la puissance et le poids des véhicules (voir notre brève).