VUL et BTP : un mémo sur le risque routier professionnel

L’Institut de recherche et d'innovation sur la santé et la sécurité au travail (IRIS-ST) a publié en partenariat avec la Sécurité routière un mémo sur le risque routier professionnel à destination des chefs d’entreprise des secteurs du bâtiment et des travaux publics (BTP) et du paysage.

1391
memo risque routier
© IRIS-ST

Ce mémo rappelle que « la conduite quotidienne d’un véhicule utilitaire léger (VUL) présente un risque de collision, mais aussi des risques supplémentaires liés au transport de charges » et que le risque routier est la deuxième cause d’accidents graves ou mortels dans le secteur du BTP. « A 50 km/h le poids d’une charge est multiplié par 40. En cas de freinage brusque ou de choc frontal, une charge de 30 kg peut se transformer en un projectile de 1,2 t », avertit-il.

Le mémo liste ainsi  les règles à respecter, notamment concernant l’inscription du risque routier dans le Document Unique, la vérification de la validité des permis de conduire ou encore l’adaptation et la sécurisation du véhicule. Il donne également des conseils pour l’aménagement et l’entretien des véhicules, l’organisation des déplacements et la sensibilisation des conducteurs. Il recommande notamment d’anticiper le renouvellement des permis poids lourds au moins trois mois à l’avance, et de faire un contrôle rapide de l’état des véhicules toutes les semaines.

Voir le mémo

PARTAGER SUR