VUL : le diesel a dominé le marché européen en 2019

Si les énergies alternatives, essence, électrique, hybride, GNV ou GPL, ont progressé en 2019 sur le marché européen des VUL, le diesel n’en reste pas moins roi selon de récents chiffres de l’ACEA.

807
Covid-19 véhicules commerciaux

Au sein de l’Union européenne, les VUL immatriculés en 2019, soit 1 956 004 unités, l’ont été à 92,8 % en diesel, rapporte ainsi l’Association des constructeurs européens d’automobiles. Un carburant qui a même enregistré une croissance de 2,4 % par rapport à 2018. Une progression qui concerne trois des plus grands marchés du continent : Allemagne (+ 7,7%), France (+ 3,4 %) et Royaume-Uni (+ 1,7 %). Alors qu’en Italie le diesel a reculé de 0,3 % et de 0,4 % en Espagne.

Face au diesel, l’essence n’a rassemblé l’an passé que 93 373 immatriculations, mais en hausse de 14,9 % par rapport à 2018. « À l’exception de l’Allemagne (- 11,7 %), la demande en VUL essence s’est fortement accrue en Espagne (+ 30,3 %) et en France (+ 27,9 %) – ce deux pays représentant la moitié des ventes de VUL essence dans l’UE –, mais aussi en Italie (+ 65,3 %) et au Royaume-Uni (+ 12,4 %) », commente l’ACEA.

L’électrique progresse

De leur côté, les VUL électriques ont enregistré une croissance de 22,9 % l’an passé, soit 26 107 immatriculations et une part de marché du VUL de 1,2 %. Avec l’électrique, la France est arrivée en tête (8 087 unités) devant l’Allemagne, ces deux marchés pesant près de 60 % des immatriculations de VUL électriques sur le continent. Pour leur part, 4 577 VUL hybrides ont été immatriculés en 2019, soit une part de marché de 0,2 % et une croissance de 159,8 %. Un chiffre important mais qui est « essentiellement dû à une base peu élevée de comparaison », commente l’ACEA.

Enfin, les VUL recourant à des « carburants alternatifs » (GNV, GPL, biocarburant, éthanol) ont connu une progression de 33,6 % l’an dernier, à 27 305 unités. Avec comme principaux marchés l’Italie (10 110 unités) et l’Espagne (6 429 unités). En Espagne, la demande en VUL GPL et GNV a ainsi crû de 84,5 % et de 23,0 % en Italie.

PARTAGER SUR