WayzUp milite pour l’éco-bonus covoiturage

À l’occasion de la semaine du développement durable, la start-up WayzUp offre les trajets de co-voiturage domicile-travail aux salariés de ses partenaires pendant trois mois.
2882
Covoiturage

WayzUp va ainsi payer le conducteur pour tous les trajets réalisés entre le 30 mai et le 30 août 2017. Parmi les 60 entreprises participant à cette initiative, on retrouve les partenaires historiques de la start-up, La Poste et Carrefour, mais aussi Veolia, Renault, Vinci et BNP Paribas.

L’objectif est à la fois de promouvoir son offre et de pousser le gouvernement français à prendre en charge cet « éco-bonus covoiturage », via la mise en place d’un cadre législatif plus favorable pour inciter les entreprises à développer cette solution de mobilité. Et notamment l’exonération de charges sociales sur le remboursement du covoiturage, comme pour les transports en commun ou le vélo.

« Nous militons pour une ʺindemnité kilométrique covoiturageʺ, sur le modèle de l’indemnité kilométrique vélo, argumente Julien Honnart. Si demain, nous voulons convertir au covoiturage la ʺmasseʺ des automobilistes, nous avons besoin d’un argument financier imparable. Ne plus prendre sa voiture doit devenir un réflexe et un réflexe qui rapporte, car c’est la société toute entière qui en bénéficiera. » WayzUp avait déjà mis en place en 2015 une « prime covoiturage » pour encourager les salariés à choisir ce mode de déplacement.