Étude Webfleet : la plupart des flottes d’Europe pourraient être électriques

D’après une étude de Webfleet Solutions, filiale de Bridgestone, une majorité des véhicules légers (VL) d’entreprise en Europe pourrait être remplacée par des modèles électriques.
4343
Webfleet flottes électriques
Photo d'illustration © Webfleet Solutions

À partir des données de conduite anonymisées de 5 000 flottes dans neuf pays d’Europe*, Webfleet Solutions a estimé le nombre de véhicules qui pourraient être renouvelés en électrique. Le télématicien a ensuite mesuré l’impact environnemental de cette potentielle électrification des flottes. Son analyse a pris en compte les données d’environ 100 000 véhicules particuliers et véhicules utilitaires légers sur douze mois.

Webfleet Solutions s’est basé sur l’outil de planification d’électrification de flotte « Fleet Electrification Planning Report. » Cette nouvelle fonctionnalité de sa solution de gestion de flotte Webfleet recommande si un véhicule à moteur à combustion interne (MCI) peut être changé par un véhicule à motorisation alternative en fonction de la distance parcourue au quotidien.

Comme repère, le télématicien a choisi une distance de conduite quotidienne maximale de 300 km, correspondant à la valeur d’autonomie moyenne des modèles de VL électriques actuellement sur le marché. « Ainsi, lorsqu’un véhicule a parcouru moins de 300 km par jour, 98 % des jours de l’année, nous avons conclu qu’il pourrait être remplacé par un véhicule électrique (VE) », précise Webfleet Solutions.

Des flottes à électrifier…

Selon l’étude Webfleet Solutions, 61 % des VL de ses entreprises clientes en Europe pourraient être remplacés par des VE. Dans le détail, ces entreprises pourraient changer au moins un de leurs véhicules (82,8 % des flottes), la moitié de leurs véhicules (57 %), voire tous leurs véhicules (34,4 %) au profit de VE.

« Lorsqu’un gestionnaire de flotte commerciale envisage de passer aux VE, il se demande si ces nouveaux véhicules seront capables de réaliser le même type de trajets que ses véhicules actuels. Les données télématiques agrégées de milliers de véhicules sont des indicateurs importants pour évaluer le potentiel d’électrification des flottes européennes, explique Taco van der Leij, vice-président de Webfleet Solutions Europe. Outre la distance parcourue, les coûts, l’infrastructure de recharge et le temps de recharge des VE sont également des facteurs importants pour les gestionnaires de flotte qui tentent de déterminer si les VE leur conviennent ».

Toutefois, ces potentiels d’électrification dépendent du secteur d’activité de l’entreprise. En effet, d’après l’étude, les entreprises dans les domaines des services professionnels (67 % pour les VP et 61 % pour les VUL) ou des installations et réparations techniques (52 % pour les VP et 69 % pour les VUL) seraient plus aptes à passer à l’électrique.

 

… pour réduire émissions et consommations

Le télématicien estime que si toutes ces flottes passaient aux VE, elles réduiraient leurs émissions totales de CO2 de 31 %. Webfleet Solutions considère que ces flottes réduiraient aussi leur consommation totale d’essence de plus de 42 % et de diesel de plus de 30 %.

67 % des flottes françaises électrifiables

Parmi les pays étudiés, le Royaume-Uni et les Pays-Bas possèdent le potentiel d’électrification le plus élevé, suivis par la France (67 %) et l’Allemagne (61 %). Des chiffres qui s’expliquent par « une grande disponibilité de points de recharge dans ces pays par rapport aux autres. 144 000 points de recharge sont disponibles en Europe. La plupart se trouvent aux Pays-Bas (26 %), en Allemagne (19 %), en France (17 %) et au Royaume-Uni (13 %) », commente le télématicien.

Webfleet Solutions suppose que la mise en place de zones à faibles émissions mobilité dans les métropoles européennes et les subventions à l’achat de véhicules électriques inciteront aussi les flottes à s’électrifier.

Pourcentage de véhicules électrifiables par pays

Webfleet flottes électriques
© Webfleet Solutions

* Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne et Royaume-Uni.