ZF connecte la ceinture de sécurité

L’équipementier ZF a démarré la production en série d’une nouvelle génération d’enrouleur électrique de ceinture de sécurité. Baptisé ACR8, il comporte de nouvelles fonctionnalités en prévision de l’arrivée de la conduite autonome.

814
ZF ACR8

Cette technologie de sécurité active, capable de communiquer avec les systèmes embarqués et de prétendre la ceinture de sécurité avant un potentiel impact, avait été lancée en 2002 avec Daimler sur la Mercedes-Benz Classe S. « La nouvelle génération fait désormais son entrée sur le marché à bord des Mercedes Benz Classe CLS. Elle se distingue par sa configuration encore plus compacte, son poids réduit et ses nouvelles fonctions logicielles », a déclaré Norbert Kagerer, vice-président senior de l’ingénierie pour les systèmes de sécurité des occupants chez ZF.

Ces nouvelles fonctions comprennent notamment « le verrouillage actif dans différentes positions d’assise, la détection de l’allongement de la ceinture ou encore le mode sport pour des situations de conduite dynamique », annonce l’équipementier.

Une connexion aux autres systèmes de sécurité

L’enrouleur ACR8 (pour Active Control Retractor) se base sur le système SPR de ZF. Ce dernier se compose d’une part d’un prétensionneur électromagnétique réversible : avant une potentielle collision, ce système pré-tend la ceinture de sécurité et informe le conducteur par des vibrations. Pendant la collision, c’est le prétensionneur pyrothechnique non réversible qui se déclenche et maintient l’occupant dans une meilleure position. L’ACR peut notamment fonctionner en association avec un système de freinage d’urgence (AEB pour Advanced Emergency Braking) ou d’aide à l’évitement (ESA pour Evasive Steering Assist).

Mais le système trouve aussi des applications pour les véhicules autonomes. « Dans les applications de conduite automatisée, l’enrouleur électrique peut également aider à améliorer la position assise des occupants lors de situations potentiellement critiques », déclare ZF. La voiture peut par exemple contrôler le niveau de force appliqué aux corps en influant sur la tension de la ceinture et le déploiement des airbags.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

L’enrouleur comme interface homme-machine

En outre, « lors du passage du mode de conduite automatisé au mode manuel, l’enrouleur électrique peut inciter le conducteur à prendre le relais en générant des vibrations à haute fréquence via la sangle, estime l’équipementier. Ce moyen efficace d’attirer l’attention du conducteur permet au système de ceinture de sécurité de faire partie intégrante des interfaces utilisateur des véhicules automatisés. »