• Mots clés connexes
  • ZFE

La ZFE du Grand Paris entre en vigueur

La métropole du Grand Paris a mis en place une zone à faibles émissions à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86 qui entre en vigueur ce 1er juillet 2019, pour l’instant à visée pédagogique.

1284
ZFE du Grand Paris
Source : Métropole du Grand Paris

La métropole du Grand Paris avait signé en octobre 2018 une charte aux côtés de 14 autres collectivités, s’engageant à déployer une zone à faibles émissions (ZFE) sur son territoire d’ici fin 2020. C’est chose faite, puisque la ZFE métropolitaine vient d’entrer en vigueur comme annoncé ce 1er juillet 2019 à l’intérieur du périmètre de l’autoroute A86. La circulation y est désormais interdite aux véhicules classés Crit’Air 5 et non classés, soit les diesel d’avant 2001 et les essence d’avant 1997. La mesure est effective de 8 h à 20 h, du lundi au vendredi pour les VP et 7 jours sur 7 pour les PL.

Le gouvernement a publié le 30 juin au Journal Officiel un arrêté autorisant l’expérimentation pendant trois ans d’une signalisation spécifique, relative à « un ensemble de zones à circulation restreinte attenantes » dans les 79 communes concernées. Ce dispositif sera progressivement « implanté sur les communes de la métropole du Grand Paris dotées d’une zone à circulation restreinte et jouxtant au moins une commune non dotée d’une zone à circulation restreinte ». Seront notamment évaluées « l’accidentalité liée à ce dispositif, notamment lors d’un demi-tour au droit des panneaux » et « la compréhension et la lisibilité par l’ensemble des usagers du dispositif expérimental implanté. »

Pas de verbalisation avant fin 2021

Les verbalisations n’interviendrons toutefois que fin 2021, « au moment où les restrictions seront harmonisées entre la métropole et la ville de Paris ». En effet, Paris interdit depuis le 1er juillet la circulation des véhicules classés Crit’Air 4 et inférieur, ce que ne fera la métropole qu’à compter de janvier 2021.

calendrier ZFE Grand Paris
Source : Métropole du Grand Paris

« Cette mesure ne vise pas à faire de la métropole du Grand Paris une zone sans voiture mais à accélérer le renouvellement du parc de véhicules, en complément du dispositif d’aides financières actuellement en vigueur », a indiqué la métropole qui propose un dispositif d’aides à l’achat. Elle met aussi en avant les bénéfices attendus en termes de qualité de vie, d’attractivité du territoire et de réduction des nuisances sonores, rappellant que l’agence Santé Publique France a estimé à 6 600 le nombre de décès liés à la pollution atmosphérique sur son territoire, alors que celui-ci subit en moyenne 12 jours d’épisodes de pollution par an.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter